Fleuriste

Le métier

Roses, lys, tulipes, orchidées, ficus, cactus... Des centaines de fleurs et de plantes sont vendues par le fleuriste. Achetées à des producteurs ou par correspondance, il les revend à l’unité ou en bouquet. Il conseille ses clients sur l’entretien et la conservation des végétaux.

Le travail

Avec soin, le fleuriste trie, nettoie et coupe les fleurs fraîches. Ses outils de travail sont des sécateurs, des cisailles ou des pique-fleurs. Il change l’eau des seaux, arrose les plantes en pot et prépare des bouquets. Il conseille, réalise et livre des compositions florales pour des mariages, des naissances ou des enterrements. S’il vend des fleurs séchées ou artificielles, il les entretient et veille à leur bonne conservation. Il décore aussi sa boutique.

Le lieu de la profession

Salarié, le fleuriste travaille dans les boutiques traditionnelles de vente de fleurs, les espaces jardinerie des grandes surfaces ou les pépinières. Installé à son compte, il dispose de son propre commerce.

Les +

Etre fleuriste, c’est être en contact permanent avec la nature et la terre. La vie au vert toute l’année, même en ville.

Les -

Seule contre-indication à l’exercice du métier : les allergies aux pollens.

 
Les qualités essentielles
Créatif / Créative

Le meilleur argument de vente du fleuriste : la beauté de ses compositions florales et de ses vitrines.

Minutieux / Minutieuse

L’utilisation des outils de coupe demande la plus grande vigilance.

Résistant / Résistante

Le fleuriste travaille debout, dans le froid et l’humidité.

Disponible

La boutique du fleuriste reste ouverte tard, week-ends et jours fériés inclus.

 

Nos partenaires

Global Partners

FSEWallonieFWBCOCOFDGLe foremIFAPMEActirisBruxelles Formation

Major Partners

Event Partners

CPSHorecatelBatimoiCampus Provincial de NamurCampus des Arts et Métiers de BruxellesZAWM