11ème édition des Startech’s Days : pour faire naitre des vocations

Ces 18 et 19 mars, 30 métiers, 203 compétiteurs, 156 membres du jury, 70 animations dans les 3 villages « découvertes métiers », 3 générateurs, 4 kilomètres de câbles, 1km de barrières, des dizaines de PC et surtout 7000 visiteurs ont transformé les 12.000 m² de Ciney Expo en centre d’excellence et de promotion des métiers techniques et technologiques. Bref, un succès !

Pour la première fois, les Startech’s Days se sont déroulés sur un seul site. Un vrai défi, mais un pari réussi pour l’équipe de WorldSkills Belgium, les Experts et les jurys coordonnant les 30 métiers en compétition ! En effet, le rôle de ces professionnels est primordial dans ce long processus qui vise à promouvoir les métiers techniques et susciter, par les compétitions et auprès des plus jeunes, l’envie de devenir gestionnaire de réseaux IT, menuisiers, technicien auto, cuisinier, soudeur, etc.

Mais le plus important pour faire naître des vocations, c’est de permettre aux visiteurs de tester par soi-même ses compétences techniques. Ils ont pu constater l’excellence et les opportunités qu’offrent les filières qualifiantes.

Réalité virtuelle, studio LEGO programmable, réalité augmentée mais encore simulateur de conduite dynamique, le village numérique a connu un succès de foule grâce à une magnifique collaboration avec les Centres de Compétence wallons en technologie. R2D2, le célèbre petit robot de Star Wars, a arpenté les couloirs pour le plus grand bonheur des petits et grands. Savez-vous que ce robot a été reproduit en taille réelle et programmé par les élèves des Aumôniers du Travail de Charleroi ?

 Mais, ce ne sont pas les seuls à s’être investi à fond dans les animations. Il serait difficile de citer tous les partenaires. A côté des grands classiques toujours prisés comme service en salle ou esthétique, à côté des conduites virtuelles de camions ou d’engins de chantier, soulignons quelques nouveautés.

 Lincoln Electric, partenaire de WorldSkills partout dans le monde, a prêté du matériel pour plus de 200.000 euros afin d’organiser en public la compétition en soudage et, surtout, de présenter une animation impressionnante menée de main de maître par Leroy De Rijk, ancien compétiteur.

 Dans le secteur de la construction, pouvoir réaliser soi-même des enduits respectueux de l’environnement, se prendre pour un tailleur de pierre ou un charpentier, et surtout grimper sur un échafaudage ont remporté un grand succès.

Voir les photos sur Facebook

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux.